Ménopause ? Moment pause ! (plantes et nutriments)

Dans la nutri-lettre précédente, nous avons vu les changements d’hygiène de vie et d’habitudes alimentaires indispensables pour une pré-ménopause et une ménopause sereines (article ici). Pour celles qui auraient besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire, la phytothérapie, l’aromathérapie et la nutrithérapie peuvent être des alliées précieuse.

Avertissement :
Les informations publiées dans cet article le sont à titre purement informatif. Elles ne remplacent ni l’avis d’un médecin ni l’accompagnement d’un naturopathe ou d’un nutrithérapeute certifié.

PHYTOTHERAPIE

PREMENOPAUSE :

Pour compenser la chute de la progestérone et l’hyperfolliculinie relative, la nature regorge de plantes salvatrices.
Top 4 des plantes « progestatives » de Nutrition & Plaisir :

PLANTES PROGESTERONIQUES :

  • Alchemille (Alchemilla vulgaris) : agit comme la progestérone
    • diurétique, diminue la rétention d’eau
    • sédative
    • contre l’hyperoestrogénie
    • anti-inflammatoire
  • Achillée Millefeuille (Achillea Millefolium) : plante progestéronique
    • diminue rétention d’eau
    • contre l’irritabilité (ça peut toujours servir !!!)
    • diminue les spasmes des voies utérines
  • Gattilier (Vitex Agnus Castus) : plante progestéronique et antifolliculinique
    • augmente la progestérone
    • augmente LH
    • draineur
    • équilibre le psychisme
  • Framboisier (Rubus Idaeus) : plante cortison-like et pregesterone-like
    • spasmolitique
    • action sur les dysménorrhées précoces
    • action sur l’endométriose
    • digestive

MENOPAUSE : arrêt définitif des règles depuis plus d’un an, (deux pour les plus prudentes)
A l’absence de sécrétion lutéale s’ajoute donc la réduction oestrogénique par épuisement progressif.
Une plante oestrogénique sera associée à une plante progestéronique pour compenser l’effondrement des oestrogènes et de la progestérone lors de la ménopause :

PLANTES OESTROGENIQUES

+

 PLANTES PROGESTERONIQUES

 

Actée à grappes (Cimifuga racemosa) :

  • diminue les bouffées de chaleur
  • diminue le taux LH
  • contre les troubles de l’humeur
  • en cas de sécheresse vaginale
  • stimule la sécrétion d’oestrogène

+

Alchemille (Alchemilla vulgaris) :

  • diurétique, diminue la rétention d’eau
  • sédative
  • contre l’hyperoestrogénie
  • anti-inflammatoire
Airelle (Vaccinum Vitis Idaea) :

  • diminue les bouffées de chaleur
  • agit sur les fibromes utérins
  • agit sur les cystites (mieux que la canneberge)

+

 Framboisier (Rubus Idaeus) :

  • cortisone-like et progesterone-like
  • spasmolytique
  • action sur l’endométriose
  • digestive

CREME LUBRIFIANTE  à base d’onguent hydrophile ou hydrogel contenant :

  • Huile de ricin (contre démangeaison et inflammation)
  • HE niaouli (anti-bactérienne)
  • HE cyprès ou sauge sclarée (oestrogen-like)
  • Huile de camomille coctum (adoucissant)
  • ESS citron (antibactérienne, antivirale et corrige l’odeur !)

 

AROMATHERAPIE

PREMENOPAUSE

REGLES TROP ABONDANTES : 8 gouttes du mélange suivant sur le bas ventre matin et soir

  • HE sauge officinale (salvia officinalis) : 1ml
  • HE sauge sclarée (salvia sclarea) : 1ml
  • HE cyprès (cupressus sempervirens) : 1ml
  • HE coriandre (coriandrum sativum) : 1ml
  • HE romarin CT cinéole (rosmarinus officinalis) : 3ml
  • HV noisette : qsp 30ml


MENOPAUSE
 

EFFONDREMENT DES HORMONES et troubles associés : 1 noix ou 10 gouttes 2 à 3 fois par jour sur le ventre et dans le bas du dos

  • HE sauge sclarée (salvia sclarea) : 3ml
  • HE anis étoilé (illicium verum) : 2ml
  • HE cyprès (cupressus sempervirens) : 2ml
  • HE niaouli CT (melaleuca quinquenervia) : 3ml
  • HV calophylle inophylle : 5ml
  • Gel neutre ou huile noisettes ad 100ml


BOUFFEES DE CHALEUR 
: 3 gouttes 3X/j dans une huile végétale ou du miel

  • HE menthe poivrée (mentha piperita) : 2ml
  • HE sauge officinale (salvia officinalis) : 3ml
  • HE niaouli CT (melaleuca quinquenervia) : 1ml
  • HE anis étoilé (illicium verum) : 2ml
  • HE graine de carvi (carum carvi) : 1ml
  • HE cyprès (cupressus sempervirens) : 1ml

 

JAMBES LOURDES OU VARICES : 2 ou 3 applications par jour

  • ESS. pamplemousse (pamplemousse) : 1,5ml
  • HE cèdre (cedrus atlantica) : 0,5ml
  • HE genévrier (juniperus communis) : 1ml
  • HE lentisque pistachier (pistacia lentiscus) : 0,5ml
  • HE menthe poivrée (mentha piperita) : 1ml
  • HE cyprès (cupressus sempevirens) : 0,5ml
  • HV calophylle inophylle qsp 100ml

 

NUTRITHERAPIE

PREMENOPAUSE
Outre l’alimentation et l’hygiène de vie :

  • Les phytoestrogènes* peuvent suffire
  • Mg
    • en cas de syndrome prémenstruel,
    • contre les spasmes,
    • en cas de stress et de fatigue
  • Vit B6 pour :
    • soulager les symptômes du syndrome prémenstruel
    • maintenir l’équilibre psychique
    • produire de l’énergie
  • Oméga 3 pour :
    • améliorer la fluidité des membranes cellulaires
    • réduire le taux sérique des triglycérides
    • fluidifier le sang (en cas de problèmes circulatoires)
    • aider le système nerveux

MENOPAUSE

  • DHEA*, uniquement après dosage du SDHEA! pour :
    • maintenir la libido et une sexualité active
    • maintenir la masse musculaire
    • réduire le risque de surpoids
    • améliorer la masse osseuse
    • profiter de ses effets antidépresseurs
    • contrer les effets du vieillissement et maintenir la souplesse de la peau
    • prévenir les troubles cardiovasculaires et l’obésité.

Re-vérifier le taux six mois après la mise en route puis tous les ans.

*Attention aux contre-indications  de la DHEA (cancer du sein, facteurs de risque de cancers hormono-dépendants, hyperandrogénie) et des phytoestrogènes (cancer du sein, prise d’antioestrogènes comme le tamoxifène)

  • Un complément multivitamines et multiminéraux généraliste sans fer ni cuivre, apportant aussi de la vitamine K, de l’iode, et des protecteurs
  • Magnésium pour :
    • son implication dans la production d’énergie
    • son rôle dans plus de 300 réactions biochimiques
    • ses effets anti-spasmodiques
    • son aide à réguler la température corporelle (les bouffées de chaleur)
    • son rôle dans la croissance osseuse
  • Vitamine D pour :
    • augmenter l’immunité,
    • améliorer l’absorption du calcium et prévenir l’ostéoporose
    • contribuer à la stabilité du système nerveux
  • Complexe d’anti-oxydants pour :
    • freiner la production de radicaux libres
    • prévenir le vieillissement prématuré des tissus et des organes
    • ralentir l’apparition des troubles
  • Complexe de vitamines B pour :
    • obtenir un regain d’énergie
    • lutter contre la fatigue
    • avoir une peau saine
    • lutter contre les tensions pulsionnelles élevées
    • profiter de leur rôle de co-facteurs enzymatiques
  • Huile d’onagre pour augmenter l’hydratation et la souplesse de la peau

 

OLIGOTHERAPIE :

  • Zn-NI-Co
    • oligoéléments de la désadaptation,
    • régulateur du système neurovégétatif, de l’hypophyse, des surrénales
    • en cas de fringales
  • Zn-Cu
    • oligoéléments de la désadaptation
    • régulateur du système neurovégétatif indiqué dans les bouffées de chaleur
  • Zn
    • régulateur hypophysaire et des glandes génitales
    • utile en cas de nervosité, irritabilité, fatigabilité
  • Li
    • anxiolytique
    • utile dans l’insomnie, dépression, mélancolie

 

Enfin pour rappel, la ménopause n’est pas une maladie. C’est une étape normale de la vie d’une femme comme la naissance ou la puberté. C’est le début d’un cheminement vers la sagesse. C’est un moment pause ! Et dans certaines cultures, c’est même la marque d’une position sociale élevée et reconnue de tous.

Je vous souhaite donc un beau cheminement et un moment pause serein bien mérité

 

logoSalomé Mulongo

Conseillère en hygiène vitale et nutrition,
Naturopathe,
Nutrithérapeute et vice-présidente de l’UDNF (union des nutrithérapeutes francophones) www.udnf.be
www.nutritionplaisir.be, 010/61.38.89

 

 

Publicités